Gestion d’interventions

Gestion d'interventions

Cet article est composé de quatre parties.

I- La présentation du cas d’usage : gestion d’interventions

II- La démonstration de ce cas d’usage

III- Les tableaux de bord

IV- La valeur ajoutée d’Ermeo 

V- En savoir plus sur la solution Ermeo

 

I – La présentation du cas d’usage : gestion d’interventions

 
Dans cet article, nous allons vous présenter le cas d’usage : la gestion des interventions. 

Ce cas d’usage s’adresse à tous types d’exploitants et/ou de prestataires de services.

Ermeo vous permet de mieux prioriser et de mieux optimiser vos interventions grâce à une bonne traçabilité de ce qui est réalisé sur le terrain. 

Vous allez exceller dans le suivi d’exécution et d’intervention, et vous pourrez gérer très facilement :

  • la planification des interventions ;
  • leur réalisation ;
  • la remontée des informations collectées ;
  • leur traitement ou leur diffusion.

Ce cas d’usage s’applique à tous types d’interventions et tous types d’actifs ou d’équipements.

Nos clients qui utilisent Ermeo pour gérer leurs interventions nous ont remonté le fait qu’il impacte, à plus ou moins grande échelle, trois grands enjeux de l’entreprise.

  • Ermeo permet la traçabilité de toutes les interventions et une exploitation facile de la donnée collectée. Puisque les managers ont une meilleure visibilité sur les interventions qui sont réalisées, ils vont pouvoir prendre de meilleures décisions, et aussi mieux prioriser leurs investissements.
  • Avec Ermeo, les interventions vont être plus efficaces : les demandes d’intervention peuvent être reçues en direct, via une notification. Lorsque le technicien va recevoir sa demande d’intervention, il passera beaucoup moins de temps à se préparer, puisqu’il n’aura plus besoin d’aller chercher de l’information dans différents logiciels, d’imprimer des liasses de documents, etc. Tout est centralisé dans son application mobile. 
  • Avec Ermeo, il aura accès à des procédures simples et interactives, et il pourra réaliser son intervention dans les meilleures conditions. Cela diminue le taux de ré-interventions. 

Tous ces éléments contribuent à limiter le taux d’indisponibilité de vos équipements et à améliorer la marge opérationnelle. 

 

Concrètement, comment cela fonctionne-t-il sur l’application mobile ? 

Ermeo est constitué de deux outils : 

  • une plateforme qui permet de dématérialiser vos documents, et de gérer vos bases de données, vos utilisateurs et vos interventions ;
  • une application mobile qui vous permet de collecter les données sur le terrain.  

Il y a quatre fonctionnalités qui servent à gérer tout le processus d’intervention. 

  • Le pré-remplissage via les bases de données disponibles sur Ermeo : comment descendre l’information pour faciliter la vie des opérateurs terrain.
  • La génération automatique de rapports et de tableaux de bord : une fois que l’intervention est faite, la donnée est remontée et est expédiée automatiquement aux bonnes personnes.
  • La mise à jour automatique des actifs : les données sont consolidées et à jour.  
  • Le suivi des interventions : avoir un endroit où toutes les interventions, en cours et en retard, sont planifiées. 

 

II- La démonstration de ce cas d’usage

 

Découvrez comment mieux gérer vos interventions avec Ermeo.
Sur la page d’accueil de l’application, vous avez une vue synthétique de toutes les interventions à venir, avec leur géolocalisation, les interventions planifiées, les interventions en pause (ce sont les interventions qui durent sur plusieurs jours) et les informations liées au profil de l’intervenant. 

Sur l’application, vous avez aussi accès à l’ensemble des ressources du site sur lequel l’intervention a lieu. Vous pouvez donc consulter tous vos équipements et accéder à l’ensemble des attributs des équipements (les derniers relevés, les dates de mise à jour, etc.). Toutes ces informations sont consultables à n’importe quel moment.  

Dans cet article, nous allons prendre pour exemple une intervention de clôture d’un ordre de travail et une intervention d’audit de contrôle.

 

1- Première intervention : clôture d’un ordre de travail 

Chaque équipement est associé à une intervention. Lorsqu’une intervention est lancée, le nom de l’équipement et le type de gamme de maintenance à réaliser dessus apparaissent.

L’heure de début d’intervention se remplit automatiquement, et l’opérateur doit remplir la date du jour et l’heure de fin. Ces informations sont ensuite remontées, ce qui permet de calculer le temps de travail alloué à cet ordre de travail. 

 Une fois l’intervention terminée, il y a la phase de clôture d’intervention. 

Sur l’application, lors de cette phase, l’opérateur peut ajouter des commentaires et des photos (qui peuvent être annotées), qui seront remontés avec le rapport d’intervention.

Ensuite, l’opérateur signe et clique sur « Terminer et envoyer ». 

Cela peut générer trois actions :

  • le rapport d’intervention est créé ; 
  • un e-mail est envoyé, avec l’ensemble des informations, aux personnes concernées ; 
  • l’intervention est fermée, ce qui clôture l’ordre de travail. 

 

Cela permet de passer immédiatement à une autre intervention sans avoir besoin de repasser par les bureaux pour rendre le rapport ou ressaisir les informations. Cela améliore la réactivité et facilite la facturation. Cela permet également de mettre au courant tout son écosystème et de lui fournir en temps réel le rapport d’intervention.

   

 

2- Deuxième intervention : audit d’un site

La gestion de l’audit d’un site se fait en trois parties.

  • Première partie : « Création de l’intervention »   

Tout d’abord, via la base de données, une intervention est créée et permet d’accéder à tous les équipements de ce site. 

  • Deuxième partie : « Planification de l’intervention »

L’audit d’un site est une intervention complexe qui nécessite une préparation en amont. 

Sur l’application, l’opérateur accède à une liste de tâches à réaliser.

De plus, il dispose de toutes les informations pertinentes dont il a besoin pour cette intervention : nom du client, adresse du site, coordonnées GPS, photos, plan de prévention du site (s’il a besoin d’y accéder en amont), contact, numéro de téléphone… 

Cela permet d’éliminer une partie des ré-interventions, car les informations sont consultées avant l’intervention, et celle-ci est donc préparée, et de manière exhaustive.   

  • Troisième partie : « Réalisation de l’intervention » 

Pour pouvoir démarrer une intervention, l’opérateur doit répondre à la question « Portez-vous des EPI ? ». Cela permet de vérifier que l’opérateur s’est équipé et qu’il est capable d’intervenir.

   

Ensuite, les équipements à vérifier s’affichent. Dans ce cas, ce sont des compresseurs et des moteurs.

Grâce à la base de données dans Ermeo, tous les compresseurs et les moteurs du site sur lesquels l’opérateur doit faire une inspection sont automatiquement identifiés grâce à Ermeo. Fini le temps de préparation du superviseur pour répertorier tous les équipements à inspecter par site ; fini les ré-interventions de l’opérateur à cause d’un oubli d’un ou plusieurs équipements à inspecter.

 L’opérateur ouvre le premier compresseur.

Il peut regarder les informations à disposition (emplacement, photo, numéro de série, marque, puissance, date de mise en service…) et les corriger si des informations sont erronées. 

Il entame ensuite la partie intervention : la date de visite se remplit automatiquement.

Il réalise un relevé de pression : si la pression est erronée, l’application permet de signaler une anomalie.

Enfin, il teste l’équipement. 

  • Est-il fonctionnel ?
  • L’organe de sécurité est-il fonctionnel ?
  • L’équipement est-il propre ?

Ce système de conditions et de contrôle de valeurs permet de diminuer le taux de ré-interventions, car l’opérateur va être sans cesse guidé pour être sûr qu’il a accès à la bonne information. Cela permet également de déclarer les anomalies détectées lors de l’intervention. 

Après avoir effectué toutes ses tâches, l’opérateur a deux possibilités. Il peut terminer l’intervention ou, s’il s’agit d’une intervention plus complexe, il peut la transférer à son superviseur. Celui-ci reçoit l’intervention immédiatement, et il va pouvoir vérifier que le travail a bien été réalisé, clôturer l’intervention si tout est bon ou retransmettre l’intervention s’il y a des erreurs. 

Lorsque l’intervention est terminée, la date et l’heure de fin d’intervention se remplissent automatiquement, ainsi que le nom et le prénom de l’intervenant. 

L’opérateur signe, et le nom du représentant ou du client apparaît automatiquement. 

L’opérateur termine et envoie le rapport. Cela peut générer trois actions :

  • un e-mail pré-rempli est envoyé ;
  • l’intervention est clôturée ; 
  • les informations sont remontées aux personnes pertinentes. 

Sur la plateforme, vous avez une vue générale de toutes les interventions planifiées en cours et terminées, et vous pouvez les consulter à tout moment et ajouter des caractéristiques sur chacune des interventions. Ce sont des informations qui peuvent être utilisées sur des tableaux de bord, sur lesquelles on peut commencer à capitaliser. 

De plus, il y a la possibilité de filtrer les interventions (par exemple, possibilité de voir uniquement les interventions planifiées).

 Vous pouvez également importer des interventions depuis un autre logiciel, GMAO, outil de planification, les pousser dans Ermeo dans un sens et repartir dans l’autre sens pour les clôturer.

III- Les tableaux de bord 

Avec Ermeo, beaucoup d’informations et de données sont relevées et stockées dans des bases de données. 

Vous pouvez connecter toutes vos données automatiquement sur Ermeo et les bases de données Ermeo à des tableaux de bord. 

Voici un exemple de tableau de bord de suivi des interventions :

C’est un tableau de bord générique, que nous avons créé et que nous pouvons mettre à disposition de nos clients. 

Sur ce tableau de bord, vous retrouverez l’intégralité des interventions : « terminées », « en cours », « à venir » et « en retard ». 

Les tableaux de bord permettent d’avoir une vue complète sur l’intégralité de vos interventions. Sur ces tableaux de bord, les informations peuvent être filtrées. 

Par exemple, vous avez la possibilité de visualiser uniquement les interventions planifiées.   

Cela permet d’avoir une vue de la performance des équipes, de mieux planifier et de redistribuer les ressources. 

Les tableaux de bord permettent de géolocaliser les interventions.  

En résumé, les informations remontent automatiquement depuis Ermeo vers ces tableaux de bord. Ceux-ci permettent d’avoir une analyse pertinente de l’effort actuel et permettent de prévoir les efforts à venir afin de mieux répartir les ressources.  

IV- La valeur ajoutée d’Ermeo 

Avec les indicateurs que nous ont communiqués nos clients, nous pouvons dire aujourd’hui qu’Ermeo :

  • diminue en moyenne de 25 % le temps passé par un technicien sur un site ;
  • entraîne en moyenne une augmentation de la productivité des équipes de 20 % ;
  • supprime à 100 % le temps de ressaisie (les techniciens peuvent alors réallouer leur temps à des tâches à plus forte valeur ajoutée et, surtout, cela supprime l’ensemble des erreurs de ressaisie) ;
  • diminue en moyenne de 70 % le nombre de ré-interventions ;
  • permet l’optimisation de nos interventions (de ce fait, nos clients ont également diminué massivement le taux de rechute de leurs équipements ; nous savons que, pour certains acteurs, un équipement en panne est un équipement qui ne produit pas et, donc, une perte sèche pour l’entreprise) ;
  • permet aux clients de faire aussi une autre économie, qui peut être non négligeable dans certaines entreprises, à savoir l’économie sur le papier et les coûts liés à l’impression.

Pour en savoir plus sur la gestion des interventions, visionnez le replay de notre webinar sur le suivi et la traçabilité des interventions terrain avec Ermeo.  

V- En savoir plus sur la solution Ermeo 

Ermeo est un éditeur de logiciel.

La solution est déployée chez plus de 45 clients industriels. Nos clients sont principalement répartis dans les secteurs d’activité suivants : 

  • le transport ;
  • l’énergie ;
  • la construction ;
  • l’inspection ;
  • le manufacturing.

 

Ermeo est né d’un constat que nous faisons chez la quasi-totalité des entreprises industrielles : l’activité des opérateurs terrain est de plus en plus critique, et elle peut avoir des conséquences importantes sur la productivité et la performance de l’entreprise.

Et, en discutant avec nos clients, nous nous sommes rendu compte que l’activité des techniciens est sous-digitalisée.

 Les opérateurs terrain :

  • doivent encore imprimer leurs check-lists ou leurs processus ;
  • doivent encore faire du reporting manuellement en faisant potentiellement des erreurs ;
  • n’ont pas accès aux informations dont ils ont besoin.

 

Par conséquent, les chefs d’équipe :

  • manquent de traçabilité sur les interventions et les données ;
  • manquent de qualité dans les données remontées ;
  • passent encore trop de temps dans des réunions.

C’est pour toutes ces raisons que nous avons créé Ermeo, la solution mobile qui digitalise l’ensemble des procédures et des documents à destination du terrain.

Nos clients utilisent Ermeo pour couvrir des cas d’usages divers et variés dans tous les services opérationnels de l’entreprise.

C’est l’une des forces de la solution. Vous pouvez :

  • couvrir autant de cas d’usage ; 
  • intégrer autant de formulaires ; 
  • gérer autant d’équipements que vous le souhaitez.

Avec Ermeo, nous permettons aux techniciens de se concentrer sur les tâches à forte valeur ajoutée de leur métier, et d’automatiser toutes les activités et actions qui peuvent l’être (comme le reporting).

Ils vont pouvoir améliorer la qualité de leurs interventions et prendre de meilleures décisions sur le terrain.

Nous mettons à leur disposition une application mobile à partir de laquelle ils vont pouvoir réaliser toutes leurs activités : de la préparation des interventions en passant par l’exécution des ordres de travail, jusqu’aux rapports journaliers.

Ils seront guidés à chaque étape de leur procédure et auront automatiquement accès à la bonne information au bon moment (documents, historique d’interventions, données associées à l’intervention et à l’équipement, etc.).

Les techniciens seront aussi libres de toute manipulation papier, qui est souvent fastidieuse sur site ou sur chantier (pluie, environnement sale ou gras, etc.).

 Les chefs d’équipe, eux, ont une vue complète et à jour du suivi des interventions, des anomalies et de l’état du parc d’équipements.

 Ermeo consolide également toutes les données saisies par les équipes terrain et met à jour en temps réel vos logiciels métiers (ex. : ERP, GMAO, CRM, autres).

Emma Duverne Marketing Manager Traitement des non conformités